Visites et conférences

20150131_203648

Le Capa organise des visites d’expositions dans les champs de l’art moderne et de l’art contemporain, ainsi que des rencontres avec des artistes professionnels.

Les visites d’expositions sont établies au regard de la programmation des divers lieux à Paris et en banlieue parisienne, accompagnées d’artistes invités ou de Juliette Fontaine, la directrice du CAPA.

Depuis le mois de juin 2015, le CAPA vous propose un cycle de sensibilisation à l’art contemporain : AFTER SIX à raison de trois évènements par ans les vendredis soir à 18h30, en collaboration avec le théâtre de la Commune et l’Espace Renaudie.


AFTER SIX#7 avec la réalisatrice Flavie Pinatel 13 mars à 19h au CRR 93

Avec Les Chants de la Maladrerie, la réalisatrice Flavie Pinatel fait le portrait d’une cité aux formes étonnantes (La Maladrerie à Aubervilliers) et de ses habitant.e.s. Un documentaire d’un genre particulier, puisque les personnes s’y expriment non pas en parlant mais à travers des chansons qu’elles ont choisies. En filigrane, Flavie Pinatel dresse un état des lieux poétique du vivre-ensemble en France en 2016.

La projection aura lieu en présence des élèves de la classe CHAM (Classe à horaires aménagés musique) vocale du Collège Gabriel Péri qui ont participé au film, dirigés par Marie Joubinaux, accompagnés au piano par Isabelle Mambour et Jean-Michel Mahé chef de chant, professeur du collège. Elle sera ponctuée d’interventions musicales des élèves et suivie d’un échange avec la réalisatrice Flavie Pinatel, la directrice du CAPA Juliette Fontaine et le public.

Au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers – La Courneuve / CRR 93
5 rue Édouard Poisson – 93300 Aubervilliers
Entrée libre sur réservation après du conservatoire : 01 48 11 04 60 – reservations@crr93.fr
www.capa-aubervilliers.org / www.crr93.fr


Visite exposition à la Maison Rouge samedi 24 mars à 14h30

Visite de l’exposition « Ceija Stojka : une artiste rom dans le siècle »

Ceija Stojka est née en Autriche en 1933, cinquième d’une fratrie de six enfants dans une famille de marchands de chevaux rom d’Europe Centrale, issue des Lovara. Déportée à l’âge de dix ans, parce que Rom, avec sa mère Sidonie et d’autres membres de sa famille, elle survit à trois camps de concentration, Auschwitz-Birkenau, Ravensbrück et Bergen-Belsen.

C’est seulement quarante ans plus tard, en 1988, à l’âge de cinquante-cinq ans, qu’elle ressent le besoin et la nécessité d’en parler ; elle se lance dans un fantastique travail de mémoire et, bien que considérée comme analphabète, écrit plusieurs ouvrages poignants, dans un style poétique et très personnel, qui font d’elle la première femme rom rescapée des camps de la mort à témoigner de son expérience concentrationnaire contre l’oubli et le déni, contre le racisme ambiant…

Visite guidée avec un(e) médiateur/trice de La Maison Rouge dont ils nous font la faveur de la gratuité. Billet d’entrée au demi tarif de 7 euros. Après cette visite très généreusement offerte, nous aurons le loisir d’aller voir, pour celles et ceux qui le souhaitent, la seconde exposition proposée par la Maison Rouge « Black dolls ».


AFTER SIX#6 avec la réalisatrice Corinne Espagno 27 janvier à 17h30

AFTER SIX # 6 : Corinne Espagno : Mise à nu
27 janvier 2018 – Entrée du public à 17h30 – Projection à 18h00

CAPA – Centre d’Arts Plastiques d’Aubervilliers
27 bis rue Lopez et Jules Martin 93 300 Aubervilliers

Corinne Espagno esquisse le portrait de six modèles vivants. Entre nudité du corps et nudité de l’être, ils dévoilent à la réalisatrice – elle-même modèle – comment, à travers leurs poses bien plus que grâce aux oeuvres des artistes, ils se (re)découvrent. Que vivent-ils dans cet espace mis à nu ?

La projection du film sera suivie d’un échange avec la réalisatrice, certains modèles vivants présents dans son film et l’homme qui fut le modèle d’Alberto Giacometti (sous réserve). La soirée se terminera par un moment convivial.

Entrée libre et gratuite sur réservation (places limitées) : 01 48 34 41 66 – contact@capa-aubervilliers.org


AFTER SIX # 5 – Ce qui tremblote (…) dans les limbes – 29 septembre 2017 à 18h30
Rencontre avec Françoise Pétrovitch – Espace Renaudie

S’inscrivant hors du temps, l’oeuvre de Françoise Pétrovitch est riche et multiple. Elle travaille beaucoup de médiums avec une gourmandise inassouvie : peinture, dessin, lithographie, sculpture, vidéo. Toutefois, c’est le dessin qui constitue les racines de son travail, la colonne vertébrale. Son monde imaginaire flirtant souvent avec celui d’un Lewis Carroll, nous immerge dans un monde silencieux, mystérieux, dans lequel apparaissent des enfants timides, des adolescents lascifs d’un érotisme élusif, des êtres hybrides, des animaux fébriles, des présences fragiles. Un univers d’une inquiétante étrangeté.
http://www.francoisepetrovitch.com