Ateliers hors les murs

Depuis sa nouvelle direction en 2013, le CAPA, soucieux de s’ancrer sur le territoire de la ville d’Aubervilliers et de permettre une ouverture culturelle à un très large public, a initié un grand nombre de partenariats locaux avec des crèches, écoles, collèges, EHPAD, médiathèque, conservatoire, etc. sur la base des besoins que ces structures ont identifiés pour leur public.

Le CAPA a ainsi créé des Ateliers hors les murs qui sont menés par des artistes enseignant·es auprès des publics de ces structures : petite enfance, scolaires, personnes âgées, etc.

Ces projets sont menés avec les écoles Paul Langevin, Robespierre, Edgar Quinet, Charlotte Delbo, Jean Perrin, Joliot Curie, le collège Gabriel Péri, le lycée Le Corbusier, l’EHPAD La Maison du Soleil, l’Hôpital de jour d’Aubervilliers Ville-Evrard, la Micro-crèche Bruno Munari, l’OPH d’Aubervilliers, la Médiathèque Henri Michaux et le CRR 93.

Ils ont reçu le soutien du Fonds de dotation Agnès b, du musée du Jeu de Paume, du musée des Arts Décoratifs, du musée d’Histoire Naturelle, de l’Education Nationale et du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis.

Land Art à la Maladrerie, avec Lika Guillemot – 2020-2021

La première édition du projet Land Art à la Maladrerie s’est déroulée de janvier à mai 2020 ; ses travaux ont été montrés avec l’exposition Les Beaux jours en octobre. La seconde édition se déroule en 2021, de novembre à avril.
Ce projet a été initié par la directrice du CAPA Juliette Fontaine et coordonné par Nathalie Richard, conseillère pédagogique de la circonscription d’Aubervilliers 1. Il s’appuie sur l’étude du passé maraîcher et industriel d’Aubervilliers – ville très urbaine, au sein de laquelle le quartier de La Maladrerie apparaît comme un des derniers espaces de verdure, auquel l’artiste Lika Guillemot propose de s’intéresser en prenant pour point de départ l’histoire agricole de la ville.

Un véritable travail de terrain est mis en place, au sein duquel l’observation occupe une place centrale. Chaque séance est une invitation à s’approprier de nouvelles techniques plastiques afin de créer des œuvres qui portent une vision du monde qui les entoure. De nombreux documents iconographiques servent d’appui à la réflexion des enfants, afin d’enrichir leur regard et leur imaginaire.

Les objectifs pédagogiques généraux de ce projet sont :
• Cultiver sa sensibilité, sa curiosité et son plaisir de rencontrer des œuvres
• Echanger avec un artiste, un créateur ou un professionnel de l’art et de la culture
• Découvrir des techniques d’expression artistique
• Mettre en œuvre un processus de création
• Exprimer une émotion esthétique et un jugement critique
• Élaborer des connaissances historiques et plastiques sur le mouvement du Land Art

Chaque édition du projet donne lieu à une valorisation des travaux réalisés lors d’une exposition au sein d’un appartement mis à disposition par l’OPH d’Aubervilliers dans le quartier de la Maladrerie.

Les Goûts des autres – depuis 2016

Créé en 2016, ce projet vise à créer un lien intergénérationnel à travers une pratique commune des arts plastiques. Il s’adresse prioritairement à un public sans contact avec la vie culturelle. Il comprend des ateliers à destination d’enfants, d’adolescents et de seniors, par des séances séparées suivies de séances communes en EHPAD. Un des objectifs est donc aussi de faire entrer la vie extérieure dans une maison de retraite.

La thématique commune des Goûts des autres depuis l’origine est l’altérité, qui se traduit par la réalisation de portraits des autres, par le dessin et la photo. Les trois partenaires du projet sont l’EHPAD La Maison du Soleil à Aubervilliers, l’école Joliot Curie et le collège Gabriel Péri. Ces ateliers donnent enfin lieu à des expositions séparées et à une exposition commune en fin d’année, qui les rendent visibles auprès d’un large public.

En 2021-22, tout comme en 2020-21, les trois artistes animant ces ateliers sont Christophe Faso pour les seniors, Thomas Guyenet pour les collégiens et Fanny Béguéry pour les primaires. A l’EHPAD, Christophe Faso propose une découverte des toiles de maîtres autour du portrait et du paysage, à travers des réalisations collaboratives de dessin, de peinture et de collage.
Le groupe des collégiens est formé d’une classe de 3e du Collège Gabriel Péri. En collaboration avec la professeure de lettres et le professeur d’espagnol du collège, Thomas Guyenet propose un travail sur la photographie consistant à décoder de grandes œuvres picturales et les transposer en photographie. Fanny Béguery quant à elle, anime l’atelier des enfants avec une classe de CE2 de l’école Joliot Curie, consacré aux pratiques du dessin, du monotype en gravure et du modelage. Cet atelier propose aux enfants de faire apparaître toutes sortes d’images et d’histoires sur (et dans) le lieu de leur enfance. En 2019-20, l’atelier à l’EHPAD était animé par Vassilis Salpistis, avec comme point de départ un travail sur le souvenir, et les deux autres ateliers enfants et adolescents par Fanny Béguéry et Thomas Guyenet.

Du bout des doigts, micro-crèche Bruno Munari – 2018 à 2019 et 2021 à 2022

Dès 2018, le CAPA a proposé à la micro-crèche Bruno Munari implantée comme lui dans la Maladrerie, d’ouvrir des ateliers de sensibilisation aux pratiques artistiques, en direction du plus jeune âge et de leurs parents. Au vu du succès remporté par la première expérience avec l’artiste Sophie Gaucher, le CAPA a obtenu pour la deuxième année consécutive une subvention du Projet Ville/Contrat Ville pour créer un projet en arts plastiques avec un artiste et la micro-crèche.

Cette action tend à renforcer les grands principes qui fondent les pratiques éducatives auprès des enfants. Elle permet aussi aux parents de s’approprier des outils pédagogiques qu’ils peuvent ensuite utiliser chez eux avec leur enfant. Ce projet permet un éveil artistique des plus jeunes, tout en développant des pratiques innovantes qui permettent aux parents de s’impliquer et de coopérer davantage avec la micro-crèche. L’enfant est accompagné dans sa socialisation, en s’ouvrant aux autres et à la différence, tout en renforçant son lien avec ses parents. La pratique du dessin, de la peinture, du modelage et d’autres techniques plastiques peut aussi constituer une passerelle vers l’apprentissage de l’écriture.

Le projet 2019 a été porté avec l’artiste Christophe Faso. Le projet n’a pas pu être mené en 2020 pour des questions administratives au sein des structures impliquées ; l’annonce de la reprise du projet en 2021 a été très bien accueillie par les différents acteurs-participants du projet, pour qui il a un réel impact pédagogique et artistique auprès des enfants et de leurs parents. Il a été porté en 2021 par Christophe Faso lors de 5 atelier avec une pratique centrée sur le volume, le modelage et la sculpture avec l’argile.

La découverte de différentes techniques de peinture et de dessin permettra de :
– Manipuler et combiner différents outils, voire même de les fabriquer `
– Décrire une image et sa création
– Utiliser le lexique spécifique des arts visuels
– Proposer des jeux graphiques divers

Les travaux réalisés tout au long de l’année ont été exposés durant un mois à la Maison pour Tous – Berty Albrecht, permettant ainsi de continuer à valoriser le projet au sein du territoire albertivillarien.

Atelier avec l’Hôpital de jour d’Aubervilliers Ville Evrard – 2021-2022

Un premier module de ce partenariat s’étend sur la fin 2021 et un second est envisagé pour 2022.
L’idée est que chaque module soit un focus sur une technique.

A partir du 17 septembre 2021, 4 séances autour de l’objet, à raison de 2h chacune, auront lieu au sein de l’atelier de sculpture du CAPA avec l’artiste enseignante Laurence de Leersnyder et un groupe de 6 patients de l’hôpital de jour, ainsi que 2 ergothérapeutes.

A l’occasion de cet atelier nous aborderons la technique de moulage à l’alginate. Ce matériau naturel à base d’algue permet de mouler de petits objets. Relativement simple dans sa manipulation, l’alginate constitue une première approche de la tech- nique du moulage dont il permet de comprendre les principes d’empreintes, de positifs/négatifs et de tirages. La rapidité de prise et de séchage nous permettra de réaliser plusieurs tirages et ainsi d’avoir des séries de formes pour envisager une ou plusieurs compositions.” Laurence de Leersnyder

Partenariat Réussite Éducative (P.R.E.) – 2014 à 2019

Mené de 2014 à 2019 avec l’équipe du P.R.E de la ville d’Aubervilliers, ce projet avait pour objectif de favoriser le soutien à la parentalité, les dispositifs de médiation pour les enfants, les jeunes et leurs familles afin de contribuer au renforcement du lien social et au bien-être des enfants au sein de leur famille.
Le projet consiste en un cycle d’ateliers d’arts plastiques en famille permettant d’explorer le thème du portrait et d’offrir une ouverture vers l’art et la culture. Le cycle se compose de 6 ateliers de 3 heures de pratique artistique au CAPA, entrecoupés de deux sorties culturelles. L’ensemble du projet est encadré par une artiste enseignante du CAPA, sous la responsabilité pédagogique de la directrice du CAPA.

Le partenariat a vu le jour avec des familles suivies par le Projet Réussite Educative (PRE) depuis avril 2015. Les ateliers ont été menés par divers artistes-enseignants du CAPA : Felipe Vincenot, Céline Cléron, Julien Mélique, …

À l’issue de cette expérience, les travaux réalisés ont été exposés dans le hall des locaux du PRE.

Centre Communal d’Action Sociale d’Aubervilliers (C.C.A.S.) – 2015 à 2018

En collaboration avec le C.C.A.S (Centre Communal d’Action Sociale d’Aubervilliers), le CAPA a mis en œuvre deux cycles d’ateliers d’arts plastiques permettant d’explorer différentes techniques (dessin, peinture, collage) et d’offrir par ce biais une ouverture vers l’art et la culture à des femmes bénéficiant d’un suivi de la part du C.C.A.S. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une action plus large menée par le C.C.A.S autour de l’estime de soi, dans une perspective d’autonomie et d’émancipation.

Un précédent atelier avec les femmes du CCAS avait mis en évidence un besoin impérieux pour ces personnes de transmettre leur parole dans l’espace public– y compris à leurs enfants. Un travail a été initié pour exprimer des messages tout en élaborant des calligraphies et des formes visuelles. Il trouve son aboutissement dans la réalisation d’un mur peint place Renoir, à la réalisation duquel ont été invité·es les habitant·es du quartier, lors de deux journées de réalisation accompagnées par Sean Hart, street artiste. Quatre mots ont été choisis: confiance, amour, paix et liberté. Cette fresque a été réalisée en partenariat avec l’OPH d’Aubervilliers.

Intervenante : Isabelle Lévénez artiste enseignante au CAPA
Intervenant : Sean Hart, street artiste

Mon jardin secret – 2017

Ces ateliers ont une vocation de sensibilisation aux arts plastiques auprès des adolescents et préadolescents du quartier de la Maladrerie Emile Dubois. Ils visent à leur faire découvrir la richesse de la nature et de les inviter à la retranscrire par le langage pictural. La découverte de ce domaine s’effectue par la lecture, l’écriture, le dessin ou encore la botanique. La transcription s’effectue par la création de carreaux de faïence peints à motif, suivant le principe des azulejos.

L’artiste intervenante Sylvie Da Costa a invité les enfants et adolescents à vivre ainsi l’expérience d’un processus créatif global, de sa conception à sa réalisation, enrichi par l’expérience de sa propre démarche artistique. Pour clôturer ces séances, une création artistique commune a été réalisée et inaugurée lors du dernier rendez- vous prévu le 24 juin 2017. Les créations des enfants et adolescents ont été scellées sur les murets délimitant l’entrée du verger urbain dénommé « Mala 800 Zoo » dans leur quartier.

Mon école, ma rue, mon quartier, ma ville – 2017

Le projet a été mené avec Nathalie Richard, conseillère pédagogique de la circonscription d’Aubervilliers 1 et les élèves de moyenne et grande section de l’école maternelle Pierre Brossolette, dans le cadre des ateliers Créatifs Parents Enfants du Projet de Réussite Éducative .
L’objectif de ce projet était d’ouvrir les portes de l’école sur l’environnement proche des élèves, afin de rendre plus sensible la notion de quartier et de ville. Il a réuni les familles, les commerçants de la rue Hélène Cochennec, la bibliothèque Henri Michaux, le CAPA, la Poste du Fort d’Aubervilliers.

Régie de quartier – 2014

Avec l’artiste Sophie Gaucher, 7 femmes salariées de la Régie de quartier de la Maladrerie ont participé à des ateliers au CAPA du 20 mars au 13 mai 2014. Une exposition des travaux a eu lieu dans les locaux de la Régie.

Atelier SESSAD (Service d’éducation spéciale et de soins à domicile) – 2014

Un service d’éducation spéciale et de soins à domicile (SESSAD) est un service de soins pouvant intervenir à domicile auprès de personnes en situation de handicap. Le CAPA a mis en place un atelier hors les murs avec le SESSAD d’Aubervilliers en octobre 2014. Le projet commun consistait à accueillir au CAPA un groupe d’enfants handicapés âgés de 9 à 11 ans pour une série d’ateliers proposés par Isabelle Lévénez, artiste-enseignante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *