Actualité

C’est la rentrée du CAPA, bienvenu-e-s à toutes et tous ! Les inscriptions ont lieu tous les jours (sauf le mercredi) de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h. Renseignements : 01 48 34 41 66 – contact@capa-aubervilliers.org. Les tarifs sont établis en fonction du quotient familial.

Cette année, nous avons le grand plaisir d’accueillir trois nouveaux artistes enseignants : Katerina Christidi, Julien Mélique et Vassilis Salpistis. Le nouveau programme en ligne est disponible.

Les programmes des stages et des seances-de-modele-vivant de janvier à mai 2019 seront en ligne prochainement.


Visite de l’exposition DOROTHEA LANGE au Jeu de Paume – 15 janvier 2019 à 19h00

Nous avons le plaisir de vous proposer la visite de l’exposition DOROTHEA LANGE, Politiques du visible le mardi 15 janvier 2019 à 19h00, au musée du Jeu de Paume à Paris.

Vous serez accompagné-e-s par Thomas Guyenet, photographe et artiste enseignant au CAPA. Bienvenu(e)s !

Réservez votre place au 01 48 34 41 66 / contact@capa-aubervilliers.org. Nous vous donnons rendez-vous à l’intérieur de l’entrée du Jeu de Paume à 19h00.

Pour ceux qui ne pourraient pas arriver à l’heure, nous vous accueillerons avec un peu de retard à l’intérieur de l’exposition.

Vous règlerez votre entrée sur place. Tarif 10 euros.

Musée du Jeu de Paume : 1 place de la Concorde / Métro Ligne 1, 8 et 12 – Arrêt Concorde / Mardi ouverture nocturne jusqu’à 21h.

Présentant des œuvres majeures de la photographe américaine de renommée mondiale Dorothea Lange (1895, Hoboken, New Jersey ; 1966, San Francisco, Californie), dont certaines n’ont jamais été exposées en France, l’exposition « Dorothea Lange. Politiques du visible » est articulée en cinq ensembles distincts. Ceux-ci mettent l’accent sur la force émotionnelle qui émane de ces photographies ainsi que sur le contexte de la pratique documentaire de la photographe. Plus d’une centaine de tirages vintage, réalisés de 1933 à 1957, sont mis en valeur par des documents et des projections qui élargissent la portée d’une œuvre déjà souvent familière au public grâce à des images emblématiques de l’histoire de la photographie comme White Angel Breadline (1933) et Migrant Mother (1936). Les tirages exposés appartiennent pour l’essentiel à l’Oakland Museum of California, où sont conservées les archives considérables de Lange, léguées par son mari Paul Schuster Taylor et sa famille.

À l’instar du célèbre roman de John Steinbeck paru en 1939, Les Raisins de la colère, l’œuvre de Dorothea Lange a contribué à façonner notre vision de l’entre-deux guerres aux États-Unis et à affiner notre connaissance de cette période. Mais d’autres aspects de sa pratique, qu’elle considérait comme archivistique, sont également mis en avant dans l’exposition. Resituant les photographies de Lange dans le contexte de son approche anthropologique, l’exposition offre au public la possibilité de comprendre que la force de ces images s’enracine également dans les interactions de la photographe avec son sujet, ce qui se manifeste à l’évidence dans les légendes qu’elle rédige pour accompagner ses photographies. Lange a ainsi considérablement enrichi la qualité informative de ses archives visuelles, produisant une forme d’histoire orale destinée aux générations futures.


Visite de l’exposition ZAO WOU-KI au MAM – 29 novembre à 19h30

Nous avons le plaisir de vous proposer la visite de l’exposition ZAO WOU-KI – L’espace est silence le jeudi 29 novembre à 19h30. Le Musée d’Art Moderne – MAM présente la première grande exposition à Paris depuis 15 ans consacré à cet artiste. Bienvenu(e)s !

Réservez votre place au 01 48 34 41 66 / contact@capa-aubervilliers.org. Nous vous donnons rendez-vous à l’intérieur de l’entrée du MAM à 19h30. Vous règlerez votre entrée sur place. Tarif 12 euros. Musée d’Art Moderne – MAM : 12-14 avenue de New York 75 016 Paris / à côté du Palais de Tokyo / Métro Ligne 9 – Arrêt Alma-Marceau ou Iéna / Jeudi ouverture nocturne jusqu’à 22h.

« Si son œuvre est aujourd’hui célèbre, les occasions d’en percevoir la complexité sont demeurées trop rares à Paris. L’exposition souhaite en renouveler la lecture et invite à une réflexion sur le grand format.

Artiste au croisement de plusieurs mondes, Zao Wou-Ki quitte la Chine en 1948 pour venir à Paris au moment où « l’art vivant » commence à se partager entre les États-Unis et la France. Son œuvre traverse les débats esthétiques qui marquent le développement de l’art moderne et, s’il appartient à une scène parisienne qu’il apprécie, il perçoit très tôt la vitalité de la peinture américaine. Progressivement, il renoue aussi avec certains traits de la peinture chinoise dont il s’était écarté de façon volontaire ». – (Présentation du MAM)

Cette visite sera accompagnée de Juliette Fontaine qui a eu le privilège d’avoir un échange épistolaire avec le peintre durant les années 90. De façon simple, on vous proposera aussi des résonances avec l’écriture d’Henri Michaux qui fut un très grand ami de l’artiste et dont les échanges les ont nourri toute leur vie. Sa passion pour la peinture américaine pourrait donner lieu à un dialogue avec la peinture tout aussi contemplative d’un Mark Rothko.

Stage de gravure pour enfants pendant les vacances de la Toussaint 2018

Le CAPA – Centre d’Arts Plastiques d’Aubervilliers vous propose durant les vacances de la Toussaint un stage enfants 7-12 ans. Ce stage est ouvert gratuitement aux parents qui le souhaitent. Le tarif est établi en fonction du quotient familial. Bienvenu-e-s !

Paréidolie avec Fanny BégueryDu lundi 22 octobre au vendredi 26 octobre 2018 de 14h30 à 16h30.

À travers un jeu autour de la découverte de ce mot Paréidolie, de sa signification et de son importance dans l’art, Fanny Béguery propose aux enfants (et aux parents présents) de partager ensemble une activité artistique autour de la gravure… Sans en dire plus pour le moment sinon la surprise en perdrait son charme, nous vous invitons à nous rejoindre pour cette semaine qui permettra aux «enfants-chercheurs» de laisser libre cours à leurs visions et leurs imaginaires.

Lundi 22 octobre de 14h30 à 16h30 : Paréidolie, quel mot étrange ? Que peut-il vouloir dire ? Qu’est-ce donc ? Émettons quelques hypothèses ensemble… Nous découvrirons l’importance pour les artistes de ce phénomène mystérieux mais aussi, probablement dans la vie des enfants de l’atelier. Puis, nous partirons à sa recherche à travers une activité de dessin à l’extérieur dans la Maladrerie.

Mardi 23 octobre de 14h30 à 16h30 : À partir des découvertes de la veille, les enfants réaliseront librement les premières représentations qu’ils souhaitent et découvriront la technique de la gravure sur linoléum.

Mercredi 24 octobre de 14h30 à 16h30 : Cette troisième séance sera consacrée à la gravure de leur plaque et nous imprimerons ensemble, à l’aide de la presse du CAPA, les premiers états des plaques gravées par les enfants.

Jeudi 25 octobre de 14h30 à 16h30 : Enfin, nous tenterons d’associer les images gravées individuellement dans une grande gravure collective, en accueillant les idées de chacun.

Vendredi 26 octobre de 14h30 à 16h30 : Les enfants proposeront un accrochage inattendu de leurs réalisations, moment que nous partagerons autour d’un goûter avec les parents pour clôturer l’atelier.

Matériel à prévoir : Vieux tee-shirt ou blouse pour protéger les vêtements.